Amis de l’Université de Lyon
Pour le rayonnement universel de l’Université de Lyon

Lancer l'impression

Retour au format normal

Copyright J-L Bourgogne © 2013

Les conférences

1er mars 2018 - conférence : Les robots anthropomorphiques, entre mythes et réalités : Inéluctables, inquiétants, nécessaires ?

18h00 – 20h00 – Grand amphithéâtre - CPE Lyon
Domaine Scientifique de la Doua, 3 rue Victor Grignard, 69100 Villeurbanne
Conférence gratuite, ouverte à tous sous réserve d’inscription préalable :

CLIQUER ICI POUR VOUS INSCRIRE.

Tram T1 ou T4, arrêt La Doua Gaston Berger (et 5 minutes à pied). Plan d’accès en cliquant ici.

Ci-dessous, le clip de présentation.

Présentation

Aujourd’hui les robots prennent de plus en plus de place dans notre société. Parmi les multiples innovations de la robotique, les robots anthropomorphiques (robots ressemblant à l’être humain) sont probablement la principale motivation des roboticiens. Ces robots sont dotés de la bipédie et sont capables de faire des choses que seul l’humain était capable de faire à ce jour. L’ambition des robots anthropomorphiques est de ressembler à l’être humain, d’assumer des missions que seuls les hommes et femmes étaient capables de réaliser, d’interagir et de comprendre les demandes des humains et même de prendre des décisions de manière autonome. En 2017, a été testé dans la police de Dubai un robot anthropomorphique capable de patrouiller dans les rues, de débusquer des malfaiteurs, et d’aider les gens, notamment les touristes, puisqu’ils parlent 9 langues différentes.

Mais à mesure que ces robots se développent montent les peurs pour l’avenir de l’homme lui-même : ces robots remplaceront ils les travailleurs ? Ne finiront-ils pas par dominer l’homme ?

Cette conférence traitera de ce sujet en abordant notamment les points suivants

Avec le robot Pepper et

Peter Ford Dominey
Peter Ford Dominey est directeur de recherche à l’Institut Cellule Souche et Cerveau (Université Claude Bernard Lyon 1 / Inserm / INRA), spécialiste de l’intelligence artificielle et la psychologie cognitive. Avec son équipe Cognition séquentielle et langage, il travaille à la construction de la mémoire et du langage chez les robots.

L’Institut Cellule Souche et Cerveau est un laboratoire pluridisciplinaire où les niveaux d’investigation couvrent un large éventail d’approches, notamment la biologie cellulaire et moléculaire, la neuroanatomie, la neuroimagerie, la neurophysiologie, la psychophysique, le comportement, la psychologie expérimentale, la recherche clinique, la neurocomputation, la modélisation et de la robotique.

Fabrice Jumel
Fabrice Jumel est enseignant-chercheur à l’école CPE Lyon (Ecole d’ingénieurs en chimie et Sciences du numrique) et membre du laboratoire CITI Lab et de l’équipe Chroma de l’Inria. Il est en charge de la spécialité robotique de services de CPE Lyon. Il a participé à plusieurs compétitions de robotique autonome en tant que responsable d’équipe, en particulier à la RoboCup, compétition internationale à laquelle CPE Lyon est présente depuis 2013.

Pour la RoboCup 2018, l’équipe historique de CPE Lyon, s’est associée à l’INSA de Lyon, l’équipe Inria CHROMA du laboratoire CITI et le laboratoire LIRIS (CNRS) pour constituer l’équipe LyonTech. Cette équipe représentera la France en juin à Montréal (Canada).

Lancer l'impression